Parce que la foi en Dieu n'empêche pas l'humour

et que les protestants connaissent trop bien la valeur de la liberté d'expression

Découvrez ci-joint différents communiqués de presse à propos de ces attentats:
Communiqués de presse
à propos de l’Attentat à Charlie Hebdo et de ses suites


CHAMBERY
Les représentants Chambériens des cultes religieux monothéistes se sont réunis le 09 janvier 2015 autour de Michel Dantin, Maire de Chambéry, et d'Éric Jalon, Préfet de la Savoie et de Xavier Dullin, Président de Chambéry Métropole.

Tous ont réaffirmé l'attachement aux valeurs républicaines et confirmant chacun que ce sont par ces valeurs de Liberté, d'Égalité et de Fraternité que nous bâtirons un vivre ensemble respectueux de tous. 


La rencontre de ce soir n'est qu'une étape du dialogue des cultes avec les cultes et des cultes avec la citoyenneté. Ces prochaines semaines, ce dialogue s'intensifiera pour que de la connaissance de l'autre diminue les peurs, les préjugés et le repli sur soi. 


A l'issue de cette rencontre, les représentants des différentes confessions ont appelé au respect des lieux de cultes des différentes religions, dans un souci de tolérance et de fraternité.
CONFERENCE DES RESPONSABLES DE CULTE EN FRANCE
-----
La Conférence des Responsables de Culte en France (CRCF)
La CRCF a été créée le 23 novembre 2010. Elle regroupe six instances responsables du Bouddhisme, des Églises chrétiennes (Catholique, Orthodoxe, Protestante), de l’Islam et du Judaïsme. Cette initiative est justifiée par la volonté des responsables de culte en France d’approfondir leur connaissance mutuelle, par le sentiment de contribuer ensemble à la cohésion de notre société dans le respect des autres courants de pensée, et par la reconnaissance de la laïcité comme faisant partie du bien commun de notre société.
Déclaration
Attentat Charlie Hebdo
Paris le 8 janvier 2015
-----
Déclaration lue à 12h devant les journalistes rassemblés à la Mosquée de Paris à l’issue de la réunion périodique de la CRCF
-----
Nous venons d’observer ensemble la minute de silence décrétée par le président de la République.
Au lendemain de l’horrible attentat perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo qui a fait 12 victimes et 11 blessés, nous voulons exprimer ici notre plus vive émotion et surtout notre affection et notre solidarité pour les victimes, leurs familles, leurs proches, leurs amis.
Nous les responsables de culte en France réunis aujourd’hui nous voulons en appeler à la fraternité. Nous en appelons à la conscience et à l’engagement de tous les citoyens de ce pays. Nous appelons chacun à s’associer dans cet esprit de fraternité au rassemblement organisé ce dimanche et au deuil national décrété par le président de la République mais aussi, nous demandons à nos fidèles, d’observer un temps de jeûne, chacun selon sa tradition.
Nous sommes unanimes dans la défense des valeurs de la République, liberté, égalité, fraternité, et en particulier, la défense de la liberté d’expression. Nous nous engageons à poursuivre cet élan de partage, de dialogue et de fraternité.
-----
Participaient à la réunion d’aujourd’hui : Mgr Georges PONTIER et Mgr Pascal DELANNOY (Conférence des Evêques de France) - Le pasteur François CLAVAIROLY et le pasteur Laurent SCHLUMBERGER (Fédération Protestante de France) – Le Métropolite Emmanuel et le Métropolite Joseph, ainsi que Carol SABA (Assemblée des Évêques Orthodoxes de France) – Monsieur le Grand Rabbin de France Haïm KORSIA et M. Joël MERGUI, président du Consistoire (Consistoire israélite de France) – Le recteur Dalil BOUBAKER et M Anouar KBIBECH (Conseil français du culte musulman) - Mme Marie Stella BOUSSEMART et M. Olivier WANG-GENH (Union bouddhiste de France)
FEDERATION PROTESTANTE DE FRANCE
Attentat à Charlie hebdo
Communiqué de presse
7 janvier 2015


Au moment où un horrible attentat perpétré dans les locaux du journal Charlie Hebdo a fait au moins 12 victimes dont 10 journalistes et deux policiers, nous voulons exprimer ici notre plus vive émotion et surtout notre affection et notre solidarité pour les victimes, leurs familles, leurs proches, leurs amis.
Au nom du protestantisme français, nous exprimons notre révolte et nous condamnons cet acte odieux qui touche nos cœurs et nos consciences.
Jamais nous ne laisserons des hommes être ainsi lâchement assassinés sans réagir, ni rappeler combien la vie humaine est précieuse aux yeux de Dieu, et nous affirmons qu’aucune justification n’a de raison d’être à cet égard qui pourrait se prévaloir d’une religion quelle qu’elle soit.
Nous redisons que la République laïque et ses valeurs, notamment la liberté de conscience, la démocratie et la liberté de la presse demeurent pour nous au fondement de notre vivre ensemble.
François Clavairoly
Président de la Fédération protestante de France


DEFAP
Au-delà des personnes assassinées et de leurs familles endeuillées, les victimes de la fusillade qui a visé l'hebdomadaire Charlie Hebdo ont également pour nom liberté d’expression, libertés publiques, vivre ensemble. Que la peur se répande, que la société française se raidisse, qu’elle se fasse chaque jour plus intolérante et plus violente, que la méfiance entre cultures et entre religions devienne la norme, et les intégrismes auront gagné. Par les relations qu’il entretient entre Églises et par-delà les frontières, par le dialogue interreligieux dont il a fait une priorité, le Défap sait que vivre ensemble et différents est un combat. C’est lorsque chacun mesure le chemin à faire vers l’autre pour que la vie ensemble soit possible que le religieux peut devenir facteur de paix.


La dimension symbolique de la fusillade qui a eu lieu ce mercredi 7 janvier au sein de la rédaction de Charlie Hebdo n’a échappé à personne. Derrière les noms de Cabu, Charb, Wolinski, Tignous, et de chacun des douze morts de cette attaque (dix journalistes, deux policiers), les victimes ont également pour nom liberté d’expression, libertés publiques, vivre ensemble... Voilà pourquoi ce massacre nous touche tous et toutes intimement. Au-delà des personnes assassinées et de leurs familles endeuillées, nous sommes nous aussi, indirectement, victimes.
Face au choc d’un tel massacre, les responsables religieux, pourtant régulièrement pris pour cibles par le journal satirique, ont réagi avec une même vigueur. À commencer par les représentants musulmans, qui ont fait part de leur horreur devant cette attaque et appelé à éviter les amalgames avec l’islam. La Fédération Protestante de France a diffusé un communiqué, reproduit sur notre site, où l’on peut lire notamment : «Au nom du protestantisme français, nous exprimons notre révolte et nous condamnons cet acte odieux qui touche nos cœurs et nos consciences». Ce texte rappelle «combien la vie humaine est précieuse aux yeux de Dieu» et réaffirme «que la République laïque et ses valeurs, notamment la liberté de conscience, la démocratie et la liberté de la presse demeurent pour nous au fondement de notre vivre ensemble.» La Conférence des Responsables de culte en France, qui regroupe six instances responsables du Bouddhisme, des Églises chrétiennes (Catholique, Orthodoxe, Protestante), de l’Islam et du Judaïsme, s’est réunie jeudi ; elle a diffusé une déclarationdans laquelle ces responsables se disent unanimes dans la défense «des valeurs de la République, liberté, égalité, fraternité, et en particulier, la défense de la liberté d’expression», et affirment leur engagement à «poursuivre cet élan de partage, de dialogue et de fraternité».
Quand le religieux devient facteur de paix
Que la peur se répande, que la société française se raidisse, qu’elle se fasse chaque jour plus intolérante et plus violente, que la méfiance entre cultures et entre religions devienne la norme, que le dialogue interreligieux tourne à la dénonciation, et les intégrismes auront gagné. Et tous les extrémismes, qu’ils soient religieux ou politiques. Tous ceux qui se nourrissent du refus du dialogue, de l’excès de peur et d’incompréhension.
Par les relations internationales qu’il contribue à entretenir par l’intermédiaire des Églises, à travers ses envoyés et les échanges de personnes qu’il facilite, le Service protestant de Mission - Défap est présent dans plus d’une vingtaine de pays. Dans certains de ces pays, le christianisme est majoritaire ; dans d’autres, l’islam ; et dans diverses régions du monde, des tensions grandissantes sont nettement perceptibles. Elles ignorent les frontières. Elles se propagent par crises, à travers des explosions de violence comme en Centrafrique, à travers les déplacements de populations et le déracinement des réfugiés. Au Sénégal, au Cameroun, elles viennent ébranler des sociétés où les religions cohabitaient de manière paisible.
Le Défap est donc un creuset au sein duquel se forgent des relations entre personnes appartenant à des mondes différents. Le Défap sait le respect qu’il faut porter aux convictions d’autrui, aux cultures d’ailleurs. Il se méfie des amalgames et des caricatures. Il sait également que vivre ensemble et différents est un combat. Combat perdu lorsque l’intolérance et la haine règnent. Gagné lorsque chacun, au contact de l’autre et sous le regard de Dieu, mesure le chemin à faire pour que la vie ensemble soit possible.
Et alors le religieux devient facteur de paix.


SCOUTS MUSULMANS DE FRANCE
Non à la barbarie
Les assassinats qui ont eu lieu aujourd’hui dans les locaux du journal Charlie Hebdo et dans les rues de Paris, à deux pas d’écoles, d’enfants, de familles, sont inqualifiables.
Cet événement dramatique, la violence avec laquelle s’est déroulée cette tuerie mûrement programmée nous amène ensemble à prendre conscience des valeurs républicaines de Liberté, d’Egalité, de Fraternité, et à condamner cet acte inhumain afin de préserver l’unité et la citoyenneté de notre pays.
Le malheur qui vient de toucher la France et les familles des journalistes nous concerne tous et spécialement ceux qui œuvrent à instaurer la paix et la société du vivre ensemble.
Au-delà de la liberté d’expression, c’est la Liberté tout court qui a été ciblée. Nous, mouvement d’Education populaire, invitons la jeunesse, d’où qu’elle soit, à entendre ce message :
Non, nous ne céderons pas à l’effroi ou la peur.
Non, nous ne verserons pas dans la méfiance et la défiance.
Non, nous n’accepterons jamais de tels actes barbares.
La sacralité de la vie humaine est non négociable.
La fraternité humaine est une nécessité impérieuse.
Les valeurs universelles au cœur de notre pédagogie scoute et de la République sont plus que jamais à réaffirmer, tout comme notre désir de paix et nos actions au quotidien en faveur du mieux vivre ensemble.
Nos plus sincères condoléances et notre compassion aux proches des victimes. Les membres et sympathisants des Scouts Musulmans de France condamnent fermement cet acte et ses auteurs qui ambitionnent de semer la terreur et la peur afin de diviser.
ACTION CHRETIENNE EN ORIENT
Les assassins qui ont attaqué le journal Charlie Hebdo ont crié « Dieu est grand » et « le prophète est vengé ». Ces massacres ont été unanimement condamnés, notamment par les représentants de toutes les religions.
Réuni le lendemain de cette tragédie, le comité de l’ACO tient à exprimer ses condoléances aux familles des victimes et son indignation face à cette revendication d’agir au nom de Dieu.
Ce terrorisme se nourrit d’une méconnaissance et d’une conception dévoyée de la religion ; de nombreuses personnes, de nombreuses communautés religieuses, chrétiennes, musulmanes et autres, en Irak, en Syrie, au Nigéria, au Pakistan, etc... sont victimes du même terrorisme. Ceux qui se réclament du Dieu de la vie doivent rester vigilants et solidaires, et toujours à nouveau protester, au nom de leur foi, contre ces actes et ces idées mortifères.
Strasbourg, le 8 janvier 2015